LA CULTURE DU MAGHREB
<b>Bonjour cher visiteur !

Regarder c'est bien, partager c'est encore mieux !!
Alors n'hésitez pas à venir vous inscrire et dialoguer avec nous.</b>

LA CULTURE DU MAGHREB

Partageons notre amour pour la culture maghrebine
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Vous venez de vous inscrire, vous devez vous présenter dans la section  PRESENTATION.  Un administrateur vous ouvrira les portes au plus vite dès lors.

Partagez | 
 

 FESTIVAL MAWAZINE La fête se termine par un drame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarah
ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4203
Age : 45
Localisation : France / Algérie
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: FESTIVAL MAWAZINE La fête se termine par un drame   Lun 25 Mai 2009 - 6:54

FESTIVAL MAWAZINE RYTHMES DU MONDE - La fête se termine par un drame : onze morts


Au Festival Mawâzine Rythmes du Monde, la fête s’est achevée dans la douleur. Une bousculade, à la fin d’un concert, a fait onze morts dans la nuit du samedi à dimanche, lors de la clôture de ce grand événement culturel annuel.

RABAT (Maroc) - Le Festival Mawâzine Rythmes du Monde de Rabat s’est terminé tragiquement. Dans la nuit du samedi à dimanche, un peu après minuit, onze personnes ont trouvé la mort à la suite de bousculades au stade Hay Nahda où se déroulait le concert de la star marocaine, Aziz Stati. Parmi les personnes décédées, on compte cinq femmes, quatre hommes et deux enfants, selon les médiats marocains. Une quarantaine de blessés, dont huit assez graves, placés sous surveillance médicale, ont été admis au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rabat. Selon des sources médicales, la plupart des quarante blessés auraient quitté l’hôpital. Hier matin, les Rabatis se sont réveillés dans la douleur car le festival Mawâzine, qui en est à sa huitième édition et qui jusqu’ici se déroulait normalement, s’est achevé dans la douleur et le deuil.

Selon des informations concordantes, tout est parti d’un brusque mouvement de foule à la fin de ce concert qui avait réuni près de cent milles personnes, d’après certaines estimations. Une grille de protection a cédé et le drame est survenu. Pourtant, un dispositif de sécurité très rigoureux avait été mis en place au stade Hay Hahda et ses environs. D’ailleurs, les autorités marocaines sont très strictes en ce qui concerne la sécurité. Et lors de tous les concerts auxquels nous avons assisté, la police et les autres forces de l’ordre canalisaient bien ces centaines de milliers de personnes qui, chaque soir, se rassemblaient devant les neuf scènes réparties à travers la ville de Rabat. Des scènes où se produisaient simultanément des musiciens venus des quatre coins du monde et parmi lesquels des stars comme les Neville Brothers, Solomon Burke, Alicia Keys, Stevie Wonder (USA), les musiciens jamaïcains Sly Dunbar et Robbie Shakespeare accompagnés de Ali Campbell, l’ex-chanteur du groupe de reggae londonien UB 40, le roi du raï algérien Khaled, le Sénégalais Nourou Kane et son Baye Fall Gnawa Band, le couple malien Amadou et Mariam, sans oublier les groupes du Maroc, du Maghreb, du Liban, etc.

Au total, il y a eu deux millions de spectateurs durant cette huitième édition du Mawâzine Rythmes du Monde qui, du 15 au 23 mai, a tenu Rabat en haleine. Malheureusement, tout s’est terminé tragiquement avec la mort de ces onze personnes qui, paradoxalement, étaient venues partager un moment de bonheur en communion avec des faiseurs de mélodie provenant d’horizons divers. Au moment où se déroulait cette tragédie, la star américaine Stevie Wonder terminait son spectacle à l’autre bout de la ville, sur l’immense scène de Olm Suissi, devant un public estimé à plus de cent mille personnes. Contrairement à Hay Nahda où il y a eu des bousculades mortelles, ce spectacle s’est déroulé dans de bonnes conditions, malgré une affluence monstre. Le chanteur et instrumentiste a revisité tous ses succès, de « Master blaster » à « I just call to say I love you », en passant par « Happy birthday to you ». Il a même gratifié le public d’un duo avec sa fille Aïcha (choriste dans le groupe) en entonnant le vieux tube « Isn’t she lovely » qu’il avait composé pour elle lorsqu’elle était bébé. C’était émouvant et Aïcha n’a pu s’empêcher de se blottir dans les bras de son père et d’écraser une larme. Mais cette émotion s’est transformée en une immense tristesse lorsqu’on a appris la mort tragique de onze personnes après le concert de Hay Nahda. Le roi du Maroc, Mohamed VI, a adressé un message de condoléances aux familles des victimes et a promis de prendre en charge les frais d’inhumation, de funérailles, les charges liées aux soins des blessés, ainsi qu’une aide financière. Il a également demandé aux autorités compétentes de mener une enquête afin de faire toute la lumière sur cette tragédie. Les autorités marocaines prendront certainement des mesures drastiques afin que la neuvième édition du Mawâzine Rythmes du Monde se déroule sans incidents et que pareil drame ne se reproduise plus.

_________________

"le désert n'est pas silencieux , il parle aux gens qui l'écoutent"
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-maghrebine.clictopic.com
 

FESTIVAL MAWAZINE La fête se termine par un drame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» goom Radio crée la radio : du Festival Mawazine..
» Ldoll Festival à Lyon le 9 et 10 octobre 2010
» Sortie au Festival photo nature de Namur le 16 octobre 2010
» Festival de bande dessinée de Renaison (Roanne)
» Sortie au Festival photo nature de Montier en Der le 20 Novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CULTURE DU MAGHREB :: VOYAGES ET DECOUVERTES :: MAROC :: Actualités du Maroc-