LA CULTURE DU MAGHREB
<b>Bonjour cher visiteur !

Regarder c'est bien, partager c'est encore mieux !!
Alors n'hésitez pas à venir vous inscrire et dialoguer avec nous.</b>

LA CULTURE DU MAGHREB

Partageons notre amour pour la culture maghrebine
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Vous venez de vous inscrire, vous devez vous présenter dans la section  PRESENTATION.  Un administrateur vous ouvrira les portes au plus vite dès lors.

Partagez | 
 

 TAZA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: TAZA   Mer 28 Oct 2009 - 20:12

un aperçu de ma chere Taza a travers l'Histoire ... *

Les vestiges des civilisations anciennes, tels que, haches de pierres, silex taillés, ruines de ponts, tombeaux et nécropoles, permettent d'affirmer que Taza compte parmi les plus anciens lieux habités du nord de l'Afrique.

Perchée à 600 m d'altitude, sur un rocher abrupte des derniers contreforts du moyen Atlas oriental, Taza domine et commande la grande voie d'invasion dite "Trouée de Taza", seul passage facile entre l'Atlantique et Oujda. Les Romains, les Vandales et les Arabes l'empruntèrent pour envahir les plaines fertiles du Maroc occidental.

Selon la tradition, la ville aurait été durant une longue période, pour les populations berbères de l'atlas, une sorte de citadelle avancée contre les invasions.
Son histoire pré-contemporaine remonte à la dynastie Idrisside. Proclamé Khalifa, Idriss Ier soumet à son obéissance les tribus installées entre Volubilis et le seuil de Taza. C'est à cette époque, qu'a été fondé le Ribat de Taza par les Rhiatas, Meknassa et M'talssa.

Plus tard, les Almoravides et les Almohades édifient les remparts qui s'allongent sur 3 km environ.

Le sultan Abdelmoumen restaurera ces fortifications pour faire de la cité, une des premières places du Maroc. C'est sous son règne, que fut édifiée la grande mosquée "Jamaa El Kbir", à l'intérieur de laquelle se trouve un lustre en fer forgé, chef d'oeuvre de l'art Maghrébin, pesant environ 3 tonnes 


                                                         




je reviendrais incha allah


Dernière édition par elmakoudi le Sam 31 Oct 2009 - 16:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
Sarah
ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4203
Age : 45
Localisation : France / Algérie
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: TAZA   Jeu 29 Oct 2009 - 8:24

Aurais tu des photos a partager avec nous et ainsi nous faire voyager un petit peu plus ??

_________________

"le désert n'est pas silencieux , il parle aux gens qui l'écoutent"
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-maghrebine.clictopic.com
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Ven 30 Oct 2009 - 16:45

salam allah alaikoum

revenons un peu en arriere afin de donner plus d'information
TAZA SOUS LES MERINIDES ( l'agrandissement de la grande mosquée) :



L'agrandissement de la Grande Mosquée.(1292-1293). - Lorsque l'empire almohade entra en décadence, un groupe de tribus Zénètes qui nomadisaient entre le Tafilelt et le Maroc Oriental, envahit le Maroc du Nord. Ces nomades, suivant la tradition zénète, avaient besoin d'un point d'appui fortifié, ou tout au moins d'une forteresse-refuge. Alors qu'ils commençaient de se répandre dans le Maroc du Nord et de progresser vers Fès, ils occupèrent Taza vers 1220 et la ville semble avoir été leur meilleur point d'appui pour les expéditions qui les rendirent une première fois maîtres de Fès. La réaction du calife Es-Saïd reprit Fès et le pays de Taza, mais pour peu de temps. Le calife ayant été battu et tué au Maghrib Central, les Mérinides ne tardèrent pas à recouvrer les deux villes dont la possession marquait et consolidait à la fois leur domination sur le Maroc du Nord. Pendant cette période troublée, aucune mention de constructions à Taza. Aussi bien les Mérinides n'étaient encore qu'une confédération de nomades imposant leur domination aux sédentaires. Ce n'est qu'après la prise de Fès en 1250 qu'ils commenceront d'organiser un makhzen, et ils ne feront figure de grande dynastie qu'après la prise de Marrakech en 1269. Mais pour les Mérinides comme pour les Almohades, Taza restait liée à la première histoire de la dynastie.

Son rôle devait rester considérable. Avant même qu'ils n'eussent abattu les derniers Almohades, les Mérinides eurent à repousser les tentatives d'invasion des Beni Abd el Ouad de Tlemcen, conduits par l'émir Yaghmorasen, le fondateur de la dynastie zianide. La rivalité entre les deux dynasties parentes - les Beni Abd el Ouad appartenaient, comme les Beni Merin, au groupe zénète des Beni Wasin - ne s'apaisa jamais. Les Mérinides tentèrent maintes fois et réussirent pleinement sous Aboul Hassan, puis sous Abou Inan - la conquête du royaume de Tlemcen. Les Abd el Ouadides, militairement plus faibles que les Mérinides, essayèrent de réagir et, sans jamais menacer vraiment le royaume ennemi, poussèrent des incursions en territoire marocain, Les villes du Maroc oriental furent maintes fois dévastées. Les sultans mérinides les relevèrent et les fortifièrent parfois. Mais Oujda, Guercif, Taourirt, déjà éloignées de Fès, ne pouvaient être de solides bastions. Taza fut à la fois la place d'armes et le fort d'arrêt des Mérinides contre les ennemis de l'Est. L'histoire des dynasties antérieures et leur propre expérience leur avaient appris que quiconque est maître deTaza ne tarde guère à s'emparer de Fès.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Ven 30 Oct 2009 - 21:35

**une vue de taza-haut la kasbahLe sultan Abdelmoumen restaurera ces fortifications pour faire de la cité, une des premières places du Maroc. C'est sous son règne, que fut édifiée la grande mosquée "Jamaa El Kbir"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Ven 30 Oct 2009 - 21:47

On peut l'effectuer à pied par un circuit qui, de la place Moulay Hassan, conduit par les remparts du nord à Bab Errih (Porte du vent), et revient à la place par l'intérieur de la médina. De Bab Errih, en particulier, la vue est très étendue. Elle domine le quartier des oliviers, la ville nouvelle et le Rif.

Dans l'enceinte de la Médina se dresse, à côté de la Grande Mosquée, la Médersa d'Abou El-Hassan, bâtie en 1323. Elle abrite, dans sa cour dallée de mosaïques, une vasque et deux chapiteaux en onyx. L'artère principale de la vieille ville est animée, par le Marché aux grains et les souks où sont vendus les nattes, les tapis, les bijoux et toutes sortes d'objets artisanaux berbères fabriqués dans les montagnes. Elle se termine par une place d'armes, au fond de laquelle s'élève la Mosquée des Andalous dont le minaret est plus large dans sa partie haute qu'à sa base*L'artère principale de la vieille ville est animée par le Marché aux Grains et les Souks où sont vendus les nattes, les tapis, les bijoux, et toutes sortes d'objets artisanaux berbères fabriqués dans les montagnes. Elle se termine par une place d'armes au fond de laquelle s'élève la Mosquée des Andalous, dont le minaret construit au XIIe siècle est plus large dans sa partie haute qu'à sa base.
La rue Bab el-qebbour traverse la Kissaria, puis conduit à la Mosquée du Marché où elle rejoint Bab Jamaa, l'entrée principale de Taza. Plus au sud, à l'opposé de bab el-Rih, la porte du vent, un bastion du XVIe siècle, ferme la casbah. Les remparts de Taza, construits au XIIe siècle et, plusieurs fois renforcés, ont été dotés au XVIe siècle, par le saadien Ahmed el-Mansour, d'un borj de 26m de côté, dont la porte à herse et les casemates surmontées de terrasses témoignent d'une influence européenne très nette.il ya longtemps  pour arriver a taza-haut on doit escalader une montagne
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Sam 31 Oct 2009 - 16:58

taza pendant l'hiver 

i=17&u=14487980]http://mostafadagdag.e-monsite.com/accueil.html


Dernière édition par elmakoudi le Mar 3 Nov 2009 - 19:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Lun 2 Nov 2009 - 19:53

salam allah alaikoum
On peut l'effectuer à pied par un circuit qui, de la place Moulay Hassan, conduit par les remparts du nord à Bab Errih (Porte du vent), et revient à la place par l'intérieur de la médina. De Bab Errih, en particulier, la vue est très étendue. Elle domine le quartier des oliviers, la ville nouvelle et le Rif. 

Dans l'enceinte de la Médina se dresse, à côté de la Grande Mosquée, la Médersa d'Abou El-Hassan, bâtie en 1323. Elle abrite, dans sa cour dallée de mosaïques, une vasque et deux chapiteaux en onyx. L'artère principale de la vieille ville est animée, par le Marché aux grains et les souks où sont vendus les nattes, les tapis, les bijoux et toutes sortes d'objets artisanaux berbères fabriqués dans les montagnes. Elle se termine par une place d'armes, au fond de laquelle s'élève la Mosquée des Andalous dont le minaret est plus large dans sa partie haute qu'à sa base.La rue Bab el-qebbour traverse la Kissaria, puis conduit à la Mosquée du Marché où elle rejoint Bab Jamaa, l'entrée principale de Taza. Plus au sud, à l'opposé de bab el-Rih, la porte du vent, un bastion du XVIe siècle, ferme la casbah. Les remparts de Taza, construits au XIIe siècle et, plusieurs fois renforcés, ont été dotés au XVIe siècle, par le saadien Ahmed el-Mansour, d'un borj de 26m de côté, dont la porte à herse et les casemates surmontées de terrasses témoignent d'une influence européenne très nette.
_http://www.taza.free.fr

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Lun 2 Nov 2009 - 20:21

HISTOIRE DE LA GRANDE MOSQUEE :
Le sultan Abdelmoumen restaurera ces fortifications pour faire de la cité, une des premières places du Maroc. C'est sous son règne, que fut édifiée la grande mosquée "Jamaa El Kbir", à l'intérieur de laquelle se trouve un lustre en fer forgé, chef d'oeuvre de l'art Maghrébin, pesant environ 3 tonnes.{je reviendrais plus tard }

Visite de la Médina 
La fondation de la Grande Mosquée (1142). Ce ne fut qu'au XIIe siècle, du fait des Almohades et de la manière la plus inattendue, que Taza devint la grande place d'armes du Maroc Oriental. Après l'échec de la poussée sur Marrakech et la mort du Mahdi, Abd el Moumen, devenu chef de la coalition almohade, renonça à attaquer de front les Almoravides, maîtres des plaines.
 Maître de la ville Abd el Moumen la fortifia et la dota d'une grande mosquée - qui forme encore une partie de l'édifice actuel. Les textes anciens ne donnent aucun détail sur cette mosquée almohade et ne précisent pas la date de sa fondation. Suivant le Kitab el Istiqsa les travaux de Tazaauraient été ordonnés par Abd el Moumen en 529 H (1134-35 J.-C.). C'était d'ailleurs au nord de la ville, près de la Grande Mosquée, que se trouvait le palais du gouverneur almohade. Mais la date de 129 H (1134. 1135. J.-C.) donnée, avant le Kitab El Istiqsa, par le Qirtas ne semble -pas devoir être retenue. Les Mémoires d'El Baldaq2 qui nous fournissent une chronologie assez précise des campagnes de Abd El Moumen dans le nord du Maroc laisse supposer que les Almohades ne furent pas maîtres du pays de Taza avant 536 H (1141-1142 J.-C.). La mosquée aurait donc été édifiée dans les années qui suivirent 1142. Victorieux les Almohades n'oublièrent pas Taza. Suivant le Kitab el Istibsar les murailles furent complétées en 1172. 



http://www.taza.free.fr/regions
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Mar 3 Nov 2009 - 19:22

HISTOIRE DU LUSTRE :Dès sa construction, le grand lustre de la mosquée de Taza fut célèbre. L'historiographie mérinide fait l'éloge de cette oeuvre exceptionnelle de la bronzerie musulmane.

Le Rawd al-Qirtas précise qu'il fut mis en place à l'achèvement de la mosquée en 693 H-I294 J.-C. Il pesait 32 quintaux, possédait 514 calices ou godets, destinés à recevoir l'huile. Il avait coûté 8.000 dinars en or.

Les voyageurs et les historiens - qui ont coutume de taire les richesses décoratives qu'enferment les mosquées - signalèrent plusieurs fois le grand lustre de Taza.

Ce lustre étonne d'abord par ses dimensions : il mesure près de quatre mètres de hauteur sur deux et demi de largeur. On conçoit qu'on ait tenu compte de sa présence dans l'architecture et dans la décoration de la mosquée. Aucun lustre orné de cette taille n'a été signalé en Orient. En Occident, le grand lustre de la Oarawiyn à Fès - le seul qui puisse lui être comparé - est un peu plus petit.

Ce lustre de type hispano-mauresque qui attire l’attention de tous les visiteurs de la ville, a été décrit dans les livres de plusieurs voyageurs et historiens.
Importé d’Andalousie à la suite de la bataille d’Alarcos où les troupes de Yacoub El Yousouf, Sultan mérinide (1195) ont remporté la victoire. Il est actuellement considéré comme le plus grand lustre de mosquée de l’Afrique du Nord.*                                                     
« 0 toi qui regardes ma perfection, assure ton regard et fais jouir ton ceil de ma beauté qui resplendit.
« je suis le lustre dont Taza s'enorgueillit - parmi les villes ; le temps ne verra rien qui me soit semblable.
« J'ai été coulé dans le moule de la beauté éclatante ainsi que l'avait voulu le prince Abou Ya'qûb lorsqu'il a donné l'ordre de me construire. 
.
Ceci dit ; c'est le lustre de la mosquée qui fait la fierté des habitants de cette ville et qui est prisé à juste titre par tous les visiteurs de Taza.«Ana touraya lati taza biya ftakharat» est le début d'un long poème lyrique qui met en exergue la spécificité d'un lustre qui a résisté aux aléas du temps. Tous les élèves tazis l'ont mémorisé et récité comme refrain épique évoquant l'époque où Taza jouait un rôle d'avant garde dans le système militaire des Almohades. Dans cette ville au tempérament chevaleresque «Jamâa Lakbir» témoigne à lui seul et en particulier le lustre importé d'Andalousie à la suite de la bataille d'Alarcos qui est une éclatante victoire militaire des troupes de Yacoub El Mansour (1195); de l'importance qu'accordait les Marocains aux objets rares. En son temps il était le plus grand lustre de l'Afrique du nord. 
Telle une soucoupe volante suspendue au temps, le lustre imposant dans sa forme et son poids (3200 kilogrammes) fut donc importé lors de cette épopée. Il est singulier par sa forme et sa taille de sphère conique constituée de dix cercles hyperboliques en coniques dégénérées et droites sécantes servant de support aux centaines de lampes qui ornent et illuminent la voûte centrale de la mosquée. Les livres d'histoire parlent de 514 goulots servants de réservoir à l'huile illuminante lorsqu'il était acheté à 8 000 dinars en or. Ce lustre unique en son genre est suspendu au dôme par une longue hampe, elle aussi en bronze ponctuée de fioritures aux formes sphériques extrêmement contournées de fines décorations qui lui confèrent des proportions plus géométriques et accentuent les traits circulaires de toute l'architecture de la mosquée. 
Cette merveille de la bronzerie musulmane est constituée de trois éléments : la hampe, en bronze de charme mesurant deux mètres. Elle fixe le lustre à la pénombre centrale de la mosquée ; Les plateaux gradués en forme de cones finement ciselées dont les bords sont sectionnés d'anfractuosités pour conforter la dimension optique des encoignures. Les godets à huile qui surmontent de quelques centimètres la base cylindrique confèrent à la décoration générale son aspect singulier.
poids: (3200 kilogrammes) 
514 goulots


_http://www.taza.free.frhttp://mostafadagdag.e-monsite.com/accueil.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Mar 3 Nov 2009 - 19:48

Contes et Légendes:Friouato"

Friouato". L’expression est bérbére mais l’histoire est particulièrement romantique. En langage de la montagne, il s’agit d’un mot composé, “ifri", le gouffre et “Ito", un nom féminin courant chez les Imazighen. Le gouffre de Ito, en référence à une version montagnarde de Roméo et Juliette. Obligée de vivre loin de son bien-aimé, Ito, la jeune fille aux yeux bleus et aux cheveux de jais, décide de se jeter dans ce gouffre sans fond. Depuis, le gouffre situé à quelques kilomètres de Taza, destination touristique incontournable pour les Allemands, les Autrichiens, les Espagnols et autres amateurs de spéléologie, 
Historique:

Prés de taza, le gouffre de friouato s’enfonce à 180 m de profondeur ; un escalier descend jusqu’à un véritable palais souterrain. Salles et galeries semblent hantées d’étranges figutes. Ce sont les stalactites, les stalagmites et les concrétions dont se hérissent les paroies.Un féerie minérale.
Ce gouffre a été exploré par l'éminent spéléologue Norbert Casteret. Il est situé dans le Djebel Messaoud au Nord-Ouest de la Daya Chikker et à 3 km. des grottes du Chikker.

Ce gouffre s'ouvre à l'air libre par un cratère de 20 m. de diamètre. En raison des difficultés d'accès à cette ouverture, il a été aménagé sur le flanc de la montagne un tunnel oblique qui permet d'accéder au gouffre à mi-profondeur.

Ce tunnel débouche sur un petit balcon naturel, suspendu dans le vide. De cette plateforme, le spectacle qui s'offre aux yeux du visiteur est saisissant. En haut, la lumière inonde l'ouverture du cratère et projette sur les parois immédiates des reflets de lumière qui forcent l'admiration du spectateur le plus blasé par la diversité féérique des couleurs qui s'accrochent sur le prodigieux décor des roches au-dessus de l'abîme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Mar 3 Nov 2009 - 19:56

Prés de taza, le gouffre de friouato s’enfonce à 180 m de profondeur ; un escalier descend jusqu’à un véritable palais souterrain. Salles et galeries semblent hantées d’étranges figutes. Ce sont les stalactites, les stalagmites et les concrétions dont se hérissent les paroies.Un féerie minérale.
Ce gouffre a été exploré par l'éminent spéléologue Norbert Casteret. Il est situé dans le Djebel Messaoud au Nord-Ouest de la Daya Chikker et à 3 km. des grottes du Chikker.

Ce gouffre s'ouvre à l'air libre par un cratère de 20 m. de diamètre. En raison des difficultés d'accès à cette ouverture, il a été aménagé sur le flanc de la montagne un tunnel oblique qui permet d'accéder au gouffre à mi-profondeur.

Ce tunnel débouche sur un petit balcon naturel, suspendu dans le vide. De cette plateforme, le spectacle qui s'offre aux yeux du visiteur est saisissant. En haut, la lumière inonde l'ouverture du cratère et projette sur les parois immédiates des reflets de lumière qui forcent l'admiration du spectateur le plus blasé par la diversité féérique des couleurs qui s'accrochent sur le prodigieux décor des roches au-dessus de l'abîme.

« Le Gouffre du Friouato, écrivait Norbert Casteret, nous révèle la surprise d'une descente relativement facile dans un abime qui est à notre avis le plus beau qui se puisse contempler, car il a un diamètre considérable et il règne jusqu'à cette profondeur un demi-jour étrange du plus saisissant effet. L'impression de profondeur est de ce fait écrasante et l'on se sent infiniment petit du pied de ses murailles cyclopéennes. » L'exploration du Friouato, entreprise par Elisabeth et Norbet Casteret cri 1934, a été poursuivie par les spéléologues locaux qui découvrirent les galeries horizontales prolongeant le gouffre au-delà de la salle Lixi, cencontrebas du puits d'accès. La présence d'une petite galerie latérale relant le puits, à 45 m de sa base, à l'extérieur, permit un aménagement touristique de la cavité vers 1950.

Le gouffre d'accès est un énorme puits de 40 m de diamètre et 125 m de profondeur, terminé par un cône d'éboulis qui s'étale jusqu'à l'entrée de grottes composant plusieurs « salles » où l'on peut apercevoir d'impressionnantes stalactites et stalagmites et de curieuses concrétions en forme de draperies. À la base du gouffre se trouve une vaste salle de 70 m de longueur dans laquelle pénètre encore la lumière du Jour.Descendre 700 marches pour entrer 200m sous terre

http://www.youtube.com/watch?v=wsB8AW3fhNI

desolé pour les nons arabophoneshttp://www.youtube.com/watch?v=wsB8AW3fhNI


Dernière édition par elmakoudi le Lun 9 Nov 2009 - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Mer 4 Nov 2009 - 18:33

et pour terminer ce cycle de friouato je vous invite a passe un bon moment mais faite gaffe et tres attentions aux escaliers 
merci de cliquer sur le lien

http://www.tazekka.com/friouato-galerie.htm


Dernière édition par elmakoudi le Mer 4 Nov 2009 - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Mer 4 Nov 2009 - 18:58

salam allah alaikoum nous arrivons sur un site qui est :

La Région du Tazekka


Circuit de 129 Km. La région du Tazekka, extrémité Nord-Est du Moyen Atlas, comprend deux paysages différents. Au Sud-Ouest de Taza s'étend une zone de plateaux qui présentent les particularités des pays calcaires telles que gouffres, grottes, circulation souterraine des eaux, résurgences... Au-delà s'élève le petit massif du Tazekka constitué de schistes primaires soulevés à l'ère tertiaire. L'itinéraire proposé à gauche traverse chacun de ces paysages.

La route s'élève rapidement en dégageant de belles vues sur Taza, oasis de verdure sur un fond de collines dénudées et ravinées, puis remonte la vallée encaissée de l'oued Taza.



Après les charmes de l’histoire, les beautés naturelles, la région de Taza est magnifique. Forêt de chênes-lièges, cèdres, hautes fougères, rousses, cascades et lacs, le djebel Tazzeka est si enchanteur qu’il fut consacré parc national. L’ascension de son sommet (1980 m) est joliment récompensée par un sensationnel panorama sur les monts boisés du tazzeka et les crêtes enneigées du Moyen - Atlas.

Encadrant complètement la ville, les montagnes pourraient se montrer étouffantes.ce n'est pourtant pas le cas. Le sommet de Tazekka, grâce à une cédraie particulièrement remarquable, offre une vue imprenable sur les montagnes humides du Moyen Atlas et celles du Rif avoisinant.

Le Circuit de Tazekka (117 km), haut lieu du tourisme de montagne, sites d'une grandiose beauté: chutes de Ras El Ma, cascades de l'oued Taza, grottes du Chiker et de Friouato, djebel Tazekka (1989 m), couronné de cèdres.

Le parc national de Tazekka protège les ressources naturelles existant au sommet du mont Tazekka (1980m). Ce massif constitue un château d'eau alimentant le système hydrologique de la région de Taza. Le parc est amené à inclure sur 12 000 ha d'autres formations forestières, des paysages pittoresques et Friouato, le plus profond gouffre du pays, ainsi que de nombreuses grottes (Chikker...)



Situé à 46 km au Sud-Ouest de Taza, sur les hauteurs et autour du jbel Tazekka (altitude 1 980 m), ce parc s'étend sur une superficie de 580 ha. Il a été créé par arrêté viziriel du 11 juillet 1950, dans le but de préserver la belle futaie naturelle de cèdres qui couvre le sommet du jbel. Ces arbres de fort diamètre, aux cimes tabulaires hautes de 35 à 40 m, ont parfois près de 600 ans.
circuit touristique:www.tazekka.com
http://www.guide-maroc.net/photos-15-taza-maroc.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Mer 4 Nov 2009 - 19:12

Cascades de Ras-el-Ma

La route en corniche les surplombe - elles sont abondantes de novembre à mai et parvient à la source qui s'écoule parmi les frênes, les cerisiers et les oliviers. Il s'agit d'une résurgence des eaux absorbées par les terrains calcaires qui la dominent. La montée continue, assez rude, dans un paysage rocheux parsemé d'oliviers et de chênes verts offrant encore quelques belles vues sur Taza et son site.__





[youtube]http://
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
le petit prince
*****
*****
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1411
Age : 49
Localisation : france
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: TAZA   Ven 6 Nov 2009 - 20:55

Magnifique merci pour ce moment.J'ai vu un superbe lustre!! j'adore ce travail de precision
Revenir en haut Aller en bas
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Mer 15 Oct 2014 - 17:16

TAZA
(Suite)
 

Véritable citadelle bâtie à l’extrémité d’un plateau escarpé, la médina de Taza commande le couloir montagneux qui sépare le Rif du Moyen Atlas et fait communiquer les steppes du Maroc oriental avec les plaines fertiles du Maroc atlantique. Son site remarquable, l’animation de ses souks et la vue étendue que l’on a de ses remparts justifient sa visite.
La route en corniche, qui parcourt la région de Tazzeka au sud-ouest de Taza, surplombe les cascades de Ras-el-Oued - elles sont abondantes de novembre à mai - et parvient à la source qui s'écoule parmi les frênes, les cerisiers et les oliviers. Il s'agit d'une résurgence des eaux absorbées par les terrains calcaires qui la dominent. La montée continue, assez rude, dans un paysage rocheux parsemé d'oliviers et de chênes verts offrant encore quelques belles vues sur Taza et son site.
La médina s'étend à l'ouest de la ville et est traversée, selon un axe nord-sud, par une artère principale (qui prend en fait quatre noms successifs). Dans sa partie haute, vous pourrez voir de l'extérieur la Grande Mosquée

C'est dans les souks, partiellement couverts de maçonnerie, de treilles ou de roseaux, que Taza a le mieux conservé son caractère de cité berbère ; on y voit notamment les nattes et les tapis fabriqués dans la montagne voisine par la tribu des Beni Ouaraines..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
elmakoudi
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 38
Localisation : terre d'islam
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: TAZA   Mer 15 Oct 2014 - 17:20

Région de Taza: *
potentiel de la spéléologie

La région de Taza, riche en montagnes, forêts, cavités gouffres et grottes est susceptible de devenir la Mecque de la spéléologie et une destination prisée du tourisme naturel et des profondeurs.



Les spéléologues étrangers et marocains qualifient la région de Taza, de lieu unique en Afrique, voire du monde, qui recèle un aussi grand nombre de cavités souterraines.
La région compte, en effet, quelque 125 cavités souterraines recensées.
Les plus importantes cavités sont incontestablement la grotte Chiguer avec ses 146 m de profondeur et ses 3.765 m de longueur, le gouffre Friouato, connu au plan international, avec ses 271 m de profondeur et 2.178 m de longueur et la rivière Chaâra avec ses 7.650 m de progression sous terre, l'une des plus intéressantes de l'Afrique.
Le spéléologue marocain, Mamoune Amrani, professeur universitaire et président fondateur de l'Association marocaine de spéléologie, estime que la région de Taza avec "ses multiples cavernes souterraines pourrait devenir une destination des spéléologues et des amateurs des curiosités karstiques du monde".
"A chaque fois que j'explore la région de Taza, je découvre de nouvelles cavités", a déclaré à MAP-Taza, Mamoune Amrani qui a encadré plusieurs stages de formation de secouristes et sauveteurs dans les milieux difficiles, tels les sommets de montage et les gouffres spéléologiques dans la perspective d'accompagner le développement de tourisme des montagnes, des profondeurs et d'aventures.
Les amateurs de sport d'aventure et de montagne d'Europe ou d'Amérique cherchent, en effet, à savoir les capacités du Maroc en matière de sauvetage en cas d'accidents, car la découverte spéléologique est un sport à hauts risques.
Les guides en spéléologie sont aussi indispensables pour ce genre de sport et de découvertes. Des démarches ont été entreprises dans ce sens auprès du département du Tourisme pour former des guides de montagnes, option spéléologie.
Mais le Maroc, pays de spéléologie par excellence, avec un millier de cavernes souterraines recensées dont 543 cavités inventoriées, ne compte qu'un petit nombre de spéléologues scientifiques, selon Mamoune Amrani.
Les responsables sont appelés à prendre en considération ce nouveau produit touristique pour ses retombées bénéfiques sur la vie socio-économique de la population.
A l'image de ce qui se fait en Europe ou ailleurs, le Maroc peut aménager des grottes pour le grand public, à l'exemple du gouffre Friouato, aménagé d'une façon sommaire, quoique ses 700 marches d'escaliers ne sont accessibles qu'aux personnes aguerries.




Par Kaddour Fattoumi
http://www.maghress.com/fr/mapfr/10254
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
Hamid Ben
Invité



MessageSujet: Erreur sur l'origine de la photo de Taza   Lun 27 Juil 2015 - 12:14

une trés jolie photo de la ville de taza prise la nuit a été postée par "el makoudi"
La phot est jolie mais ne concerne pas du tout la ville de Taza. Elle est prise dans une ville du sud de l'anatolie tirque et porte le nom de Mardin.
Prière l'enlever de cette publication.
Merci

voici une belle photo de Taza, la nuit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TAZA   

Revenir en haut Aller en bas
 

TAZA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Taza, fils de Cochise- Taza, Son of Cochise- 1954_ Douglas Sirk.
» KLOR ---------------> TkC CREW
» Taza, fils de Cochise:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CULTURE DU MAGHREB :: VOYAGES ET DECOUVERTES :: MAROC :: Voyage et Découverte du Maroc (ses régions et traditions)-