LA CULTURE DU MAGHREB
<b>Bonjour cher visiteur !

Regarder c'est bien, partager c'est encore mieux !!
Alors n'hésitez pas à venir vous inscrire et dialoguer avec nous.</b>

LA CULTURE DU MAGHREB

Partageons notre amour pour la culture maghrebine
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Vous venez de vous inscrire, vous devez vous présenter dans la section  PRESENTATION.  Un administrateur vous ouvrira les portes au plus vite dès lors.

Partagez | 
 

 Le coeur est il une simple pompe?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moussadz
***
***
avatar

Masculin
Nombre de messages : 285
Age : 44
Localisation : algerie
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Le coeur est il une simple pompe?   Jeu 11 Mar 2010 - 7:51

Introduction


On nous a apprit à l'école que le coeur n'était qu'une "pompe de sang", il faut dire que cette définition était en désaccord avec l'importance que donnaient le Coran a cet organe, pour lui, c'est la source de la foi, des sentiments et des qualités humaines.
On peut lire par exemple dans le saint Coran: "ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais ce sont bien les coeurs dans les poitrines qui deviennent aveugles", et dans la Sounnah un hadith du Prophète (Paix et Bénédiction d'Allah soient sur lui) qui dit "Sachez donc qu'il y a dans le corps une mâchée. Lorsqu'elle est saine, tout le corps est sain. Et lorsqu'elle est atteinte tout le corps se dégrade ; celle-ci n'est rien d'autre que le coeur". C'est clair qu'une simple pompe ou un simple muscle ne peut influencer de la sorte sur la croyance, les sentiments, les moeurs et même la destinée d'un être humain. C'est pour ça que des exégètes ont donné un sens abstrait au mot "coeur" dans les versets parlant du coeur, comme par exemple, qu'il ne s'agit pas du coeur l'organe qu'on connaît tous, mais plutôt celui de l'âme (El Bassira), et d'autres qui ont dit qu'il s'agit du cerveau (El 'akl), ce qui prouve que la définition du coeur qu'on a cité en haut était presque évidente.
On a réussit la première greffe cardiaque en 1967, après plusieurs tentatives les médecins ont réussit a remplacer un coeur malade d'un patient par un autre d'un homme récemment décédé, et grâce a cette nouvelle voie, ils ont pu sauver plusieurs vies humaines. En parallèle avec ces progrès médicales, et vu la difficulté de trouver un coeur vivant, les ingénieurs travaillaient de leur coté a développer des coeurs artificiels, de plus en plus performants et qui, a plusieurs reprises, ont trouvé leur place dans les poitrines de quelques patients. Cette façon de manipuler le coeur humain, n'était pas sans conséquences, à la fin des années 90, une histoire vint bouleverser nos connaissances a propos de cet organe, un homme qui a reçus un coeur d'un autre homme mort, se met a composer de la musique, domaine dans lequel il n'avait aucune connaissance préalable, l'étonnant c'est que le donneur du coeur lui, était un musicien compositeur, d'autres patients qui ont subit la même opération, ont manifesté un changement dans leurs comportements, leurs sentiments et même leurs croyances. Des recherches ont montré que le coeur est plus complexe que l'ont pensait, car il contenait des cellules nerveuses plus puissantes que celles du cerveau, c'est le maître absolu du corps humain.
Je vous laisse avec un résumé adapté de l'article très intéressant, d'un certain chercheur Kaheel, qui a étudié le sujet.

....
- Qu'en est-il au juste maintenant?


Notons d'abord que les médecins soutenaient que le coeur et ses battements sont commandés par le cerveau. Or les chirurgiens qui ont procédé à l'implantation des coeurs étrangers dans les thorax des malades, ont remarqué que le coeur implanté commence immédiatement à battre sans attendre les ordres du cerveau anesthésié. Il bat son rithme pendant toute notre vie et ne s'endort jamais, même lorsque le cerveau dort de tous ses sommeils ! Il est important de noter par ailleurs que le coeur se forme dans le foetus avant le cerveau et commence à battre dès le 21ème jour de la grossesse. Ceci suggère que le coeur opère indépendamment du cerveau. Certains spécialistes tels que le Dr Schwartz pensent même que c'est le coeur qui dirige le cerveau et que dans chacune de ses cellules un historique de notre vie est enregistré! Les cellules du coeur seraient donc dotées d'une mémoire !
En fait la science moderne est très en retard dans ce domaine et il n'y a aucune certitude sur la relation cerveau - coeur ni aucune sur les lois qui régissent le sommeil, la mémoire, les sentiments …etc. Ce que la science a pu établir avec certitude depuis une trentaine d'années, c'est que le coeur et le cerveau communiquent avec harmonie, à travers un réseau nerveux très dense. Ils le font au moyen de signaux électriques et les perturbations de l'un agissent immédiatement sur l'autre.
Le Dr Armour souligne que le coeur est capable de traiter d'une façon particulière les informations lui parvenant de l'organisme tout entier. C'est la raison pour laquelle la greffe d'un coeur se base essentiellement sur la qualité du système nerveux et sa capacité d'adaptation avec l'organisme récepteur.
- Observations surprenantes !


Au cours de la décennie 90, Le Dr Linda Rask a pu établir une relation directe entre les impulsions électromagnétiques émises par le coeur et celles du cerveau. Elle a pu détecter une influence directe de champ électromagnétique du coeur sur celui du cerveau. A la suite de ces observations le Dr Gary Schwartz et le Dr Linda Russek pensent que le coeur possède une capacité de stockage et de traitement des informations et que la mémoire ne réside pas seulement dans le cerveau mais qu'elle résiderait également dans le coeur et c'est ce dernier qui commanderait leur traitement.
Le Dr Schwartz a participé à l'implantation d'un coeur appartenant à un enfant décédé, dans la poitrine d'un autre enfant. Lorsque l'enfant opéré a recouvert, la maman du défunt l'a pris dans ses bras. Elle dit qu'elle sentait le souffle et les battements du coeur de son fils. Mieux encore, l'enfant greffé a commencé à présenter des troubles du cerveau gauche, la maman du défunt a informé les médecins que son enfant avait commencé à présenter les mêmes troubles avant sa mort. Ceci prouve que le désordre du cerveau du défunt a été transporté par le coeur greffé sur le cerveau auparavant sain, du malade soigné !
- Le coeur siège des sentiments


Le 11/08/07 Washington Post publia un article sur Peter Houghton, qui avait reçu un coeur artificiel. Ce coeur consistait en une motopompe qui assurait la circulation du sang dans ses vaisseaux sanguins. Ce malade a reconnu qu'il était devenu un être sans sentiments. Il disait qu'il avait dans la poitrine un objet dur comme la pierre: "Je ne ressens plus aucun amour même pas pour mes petits enfants. Je ne sais plus me comporter avec eux. On dirait qu'ils ne font plus partie de moi comme auparavant". Cet homme n'a plus aucun penchant ni pour la vie, ni pour l'argent ni pour les autres plaisirs; il n'a plus d'espoir. Il a perdu jusqu'aux facultés de réfléchir, prévoir, comparer ou comprendre. Il songe souvent à se suicider pour se débarrasser de ce coeur horrible !
Le Professeur Arthur Caplan Directeur du département de l'Ethique Médicale à l'Université de Pennsylvanie, reconnaît que les savants n'ont pas encore percé ce mystère; ils ne se sont pas intéressés aux relations psychologiques et sentimentales des différents organes du corps humain. Ils ont traité ces derniers comme de simples machines. L'Administration Américaine des Soins et du Médicament a reconnu l'échec du coeur artificiel du fait de la dégradation intellectuelle et psychologique des malades; ces derniers sont d'ailleurs tous morts d'une angine de poitrine au cours des mois qui ont suivis l'opération.. La conclusion évidente est que le coeur constitue un véritable magasin des programmes de mémorisation qu'il transmet au cerveau pour traitement.
Le Dr J. A. Armour pense qu'il existe plus de 40000 cellules dans le coeur, régissant le rythme cardiaque, les secrétions hormonales et le stockage des informations. Ces informations jouent un rôle capital dans le processus du raisonnement et de la compréhension. Le rythme cardiaque est lui même en relation directe avec les sentiments et les sensations. Le Dr Paul Pearsall pense que le coeur ressent et se rappelle. Il envoie des impulsions de communication avec d'autres coeurs. Il envoie également avec chacun de ses battements, des signaux à toutes les cellules du corps. Il peut ainsi agir sur le système immunitaire. Il existerait un véritable flux d'information va-et-vient entre le coeur qui joue le rôle de chef d'orchestre, et les cellules irriguées. Le sang pour sa part, joue le rôle de fluide porteur des informations échangées! L'Institut des Mathématiques Cardiaques (Heart Math) vient de faire une découverte spectaculaire : Le champ électrique du coeur est si puissant, que nous pouvons communiquer sans parler avec les gens qui nous entourent. Mieux encore, il a été confirmé que la personne qui s'approche d'une autre, qui la touche ou qui lui parle influence directement sur son raisonnement ! [1]
Fin de l'article du chercheur Kaheel
- Le coeur dans le saint Coran


Ces découvertes viennent confirmer ce que le coran a affirmé il y a 14 siècles, Voici quelques versets qui parlent du coeur
S22-V46: "N'ont-ils pas circulé sur terre afin qu'ils aient des coeurs avec lesquels ils peuvent raisonner ou des oreilles avec lesquelles ils peuvent entendre? En fait, ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais ce sont bien les coeurs dans les poitrines qui deviennent aveugles".

S39-V23: "C'est Allah qui a fait descendre le meilleur récit : Un livre qui présente des similitudes et des répétitions. La peau de ceux qui craignent leur Seigneur en frissonne; et lorsque Allah est évoqué, leur peau et leur coeur s'attendrissent ".

S39-V22: "(N'est-ce pas mieux) pour ceux à qui Allah a élargi leur poitrine pour recevoir l'Islam. Que l'enfer soit donc du sort de ceux qui ont le coeur dur quand Allah est évoqué"
S2-V6/9: "Quand aux mécréants, soit certain ! Que tu les avertisses ou pas cela leur est égal; ils ne croiront pas. Allah a scellé leurs coeurs ; un voile épais couvre leurs yeux et leurs oreilles. De ce fait, un grand châtiment leur est réservé. Parmi les gens il y en a qui disent : "nous croyons en Dieu et au Jugement Dernier" ; en fait ils ne sont point croyants. Ils veulent tromper Allah et les croyants, mais ils ne font que se leurrer sans se rendre compte. Dans leur coeur il y a une maladie; Allah les a rendus encore plus malades et il auront un châtiment très douloureux pour avoir toujours menti ".

S7-V179 "Nous avons destiné à la Géhenne un grand nombre de djinns et d'êtres humains. Ils ont des coeurs avec lesquels ils ne comprennent pas ; ils ont des yeux avec lesquels ils ne voient pas; ils ont des oreilles avec lesquelles ils n'entendent pas. Ils ne ressemblent qu'à des bestiaux; ils sont plutôt plus égarés ".
S9-V93 " …. Dieu a imprimé un sceau sur leurs coeurs en sorte qu'ils ne savent plus rien".

S45-V23 : "As-tu vu celui qui prend ses désirs pour idole, et qu'Allah a égaré alors qu'il détient du savoir; celui à qui (Allah) a scellé l'ouïe et le coeur et voilé les yeux. Qui en dehors d'Allah pourrait-il le guider ? Ne pouvez-vous donc pas y réfléchir ?"

Et même dans la sounnah, le ceour est désigné comme le gouverneur du corps humain le Messager Mohammed (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit: "Sachez donc qu'il y a dans le corps une mâchée. Lorsqu'elle est saine, tout le corps est sain.
Et lorsqu'elle est atteinte tout le corps se dégrade ; celle-ci n'est rien d'autre que le ceour".

Ces textes, qui parlent d'eux mêmes, ne laissent aucun doute sur le fait que le coran le sounnah
considèrent le coeur comme la source des sentiments humains, le responsable de nos croyances et de nos actes et même de nos pensées.
- Histoires vrais


Parmi les cas les plus surprenants, la littérature rapporte celui d'une fille qui a reçu un coeur d'une autre. Au lendemain de l'opération, la malade greffée commença à se plaindre de chocs au niveau de la poitrine. Il s'est avéré que la défunte était morte d'un accident de voiture. Les derniers mots qu'elle a prononcés furent : "J'ai mal à la poitrine!" [1]
Un autre cas, celui d'un homme qui a reçu le coeur d'un autre, après l'opération, cet homme de temps a autre prononce un mot incompréhensible, sans qu'il sache lui-même la signification de ce mot, cet acte se répéta, et l'homme s'inquiétai, alors il a décidé de contacter la femme du défunt, et lorsqu'il lui demanda si elle a entendu déjà ce mot, elle lui reponda qu'il s'agit d'un sorte de code entre elle et son mari décédé, et qui veut dire que tout allait bien.[2]
Le cas aussi d'un enfant qui a reçu le couur d'une petite fille, on a remarqué, après l'opération, qu'il est devenu un effrayé de l'eau, et qu'il disait a ses parents: "Ne me jetez pas à l'eau", même lorsqu'il était à la maison!". Il s'est avéré que la fillette est morte noyée.[1]
- Conclusion


Allah dit dans le saint Coran S41-V53 : "Nous allons sans cesse leur montrer nos miracles dans les horizons et dans leur être, jusqu'à ce qu'il leur soit prouvé que c'est bien la vérité".
A ce jour, aucune verité scientifique n'est en contradiction un texte coranique révélé depuis 14 siècles sur le Prophète Mohammed (Paix et bénédiction d'Allah sur lui). Bien que le Coran n'est pas un texte scientifique, lorsqu'il décrit un phénomène (comme le developpement embryonnaire) ou parle de quelque chose (le coeur par exemple), il le fait avec une précision qui laisse les scientifiques éblouies, ce qui a poussé beaucoup d'entre eux a reconnaître qu'il s'agit bien d'un texte extraordinaire, et d'autres a reconnaître sa nature divine.
Il est possible de bénéficier des textes coraniques dans la recherche scientifique, car le coran en indiquant une vérité permet a la recherche scientifique de connaître la direction a suivre pour arriver a cette vérité par le chemin le plus court. De même, les résultats scientifiques nous permettent de mieux comprendre certains versets du coran.
Il y a une vingtaine d'année les musulmans se divisaient en deux, ceux qui disent qu'il faut prendre le texte coranique tel qu'il est, et que notre connaissance ne peut pas comprendre certains textes coraniques, et d'autres qui donnent des explications a ces mêmes textes en se basant sur les connaissances disponibles a cette époque. Cette divergence existe toujours dans quelques sujets traités par le coran, et l'expérience nous a apprit que l'homme est toujours à la quête du savoir, et pendant cette quête il ne cesse de faire des erreurs et de les corriger, alors que le coran est un texte religieux avant tout, miracle et inchangé, et donc il ne faut pas essayer d'adapter son contenu à des thèses qui sont en cours d'études, mais laissé la science arrivée à un résultat final et une vérité scientifique, et dans ce cas sans doute la concordance entre les deux ne sera que absolue.

[1] www.55a.net
[2] www.nabulsi.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.algerieinfo.com
 

Le coeur est il une simple pompe?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CULTURE DU MAGHREB :: CULTURES & TRADITIONS :: SCIENCES & NATURE-