LA CULTURE DU MAGHREB
<b>Bonjour cher visiteur !

Regarder c'est bien, partager c'est encore mieux !!
Alors n'hésitez pas à venir vous inscrire et dialoguer avec nous.</b>

LA CULTURE DU MAGHREB

Partageons notre amour pour la culture maghrebine
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Vous venez de vous inscrire, vous devez vous présenter dans la section  PRESENTATION.  Un administrateur vous ouvrira les portes au plus vite dès lors.

Partagez | 
 

 L'Aqueduc de Zaghouan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marzou
ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6960
Age : 52
Localisation : Nice
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: L'Aqueduc de Zaghouan    Lun 11 Juil 2011 - 11:54

L'Aqueduc de Zaghouan (ou Zaghwan)
Zica de Zaghouan



L'Aqueduc de Zaghouan ou Zica de Zaghouan est long de plus de 130 kilomètres. Il approvisionnait la ville de Tunis Carthage en eau depuis les djebels de Zaghouan et Djouggar.
Sur une longue partie il est souterrain.






L'aqueduc de Zaghouan, construit en 122 est un ancien aqueduc romain reliant Carthage aux sources de la région de Zaghouan. Suite à une sécheresse exceptionnelle à l’époque, l'empereur romain Hadrien décide le captage des sources existant dans les massifs montagneux du Djebel Zaghouan et du Djouggar ainsi que la construction d'un immense aqueduc destiné à conduire les eaux vers les citernes de la Maâlga, réservoirs d'eau de 25 000 m³, situés sur une partie élevée de la colline de Carthage.

L'aqueduc, conçu pour assurer un débit journalier de 32 000 m³, comporte 2 branches, l'une venant de Zaghouan mesurant 6,01 kilomètres de longueur, l'autre, venant du Djouggar mesurant 33,63 kilomètres, se réunissant à Moghrane. La longueur totale de l'aqueduc jusqu'à Carthage, y compris les diverses ramifications, est de 132 kilomètres.
Il est coupé à plusieurs reprises, d'abord par les Vandales puis par les Arabes.
Remis en état au Xe siècle, il est pourvu d'une dérivation sur Tunis au XIIIe siècle. Après les Hafsides, son entretien est négligé. En 1852, il ne fonctionne plus depuis 3 siècles.
Sadok Bey le fait restaurer sur les conseils du consul de France de l'époque et avec le concours d'ingénieurs français. Les parties du canal à fleur de sol et en sous-sol sont remises en état et les parties sur arcades sont remplacées par des conduites en fonte.
Les captages sont partiellement remis en service. La réparation, qui dure une dizaine d'années, est complétée par la construction du réservoir de Sidi Abdallah (d'une capacité de 3700 m³/jour).
Dès 1861, les eaux de Zaghouan et du Jouggar arrivent de nouveau à Tunis avec un débit de 12 000 m³en hiver et de 3000 m³ en été. Elles contribuent ainsi à améliorer l'ordinaire des habitants réduits à l'usage de l'eau des citernes.







_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

L'Aqueduc de Zaghouan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Médaille St-Honorat - Aqueduc de Roquefavour (2)
» Aqueduc de la Vanne à Pont sur Yonne
» aqueduc romain
» Le long de l'aqueduc de la Vanne
» Montreuil, circuit des 3 Vallées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CULTURE DU MAGHREB :: VOYAGES ET DECOUVERTES :: TUNISIE :: Voyage et Découverte de la Tunisie (ses régions et traditions)-