LA CULTURE DU MAGHREB
<b>Bonjour cher visiteur !

Regarder c'est bien, partager c'est encore mieux !!
Alors n'hésitez pas à venir vous inscrire et dialoguer avec nous.</b>

LA CULTURE DU MAGHREB

Partageons notre amour pour la culture maghrebine
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Vous venez de vous inscrire, vous devez vous présenter dans la section  PRESENTATION.  Un administrateur vous ouvrira les portes au plus vite dès lors.

Partagez | 
 

 LES HOMMES BLEUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: LES HOMMES BLEUS   Ven 9 Nov 2007 - 19:17


Les hommes bleus




Si dans la conception occidentale de la société, la famille est la cellule de base, chez les Touareg il faut remplacer cette notion de famille par la notion de campement.



Monté sur son méhari (chameau), le Targui parcourt des kilomètres dans le désert, à la recherche de pâturages pour les bêtes et de puits, l'eau étant si précieuse car si rare.

A l'origine, les voiles sont teints avec de l'indigo (bleu violacé) qui déteint très facilement sur le visage des hommes qui le portaient, d'où l'appellation "hommes bleus".



La langue parlée par les Touaregs est le Tamahek qui appartient au groupe des langues berbères. Elle est aujourd'hui, la langue restée la plus pure et la mieux connue grammaticalement, grâce aux admirables travaux laissés par le Père de Foucauld, A. Basset, J.M.Caurtad, Motylinski.

D'après ces chercheurs, le Tamahak est une forme évoluée de la vieille langue lybique parlée dans tout le nord de l'Afrique et tout le Sahara central et occidental. Le Tamahak se divise en plusieurs dialectes : le Tamahek parlé dans le Hoggar et le Tassili, le Tamachek parlé dans l'Adagh des Iforas et le Tamajert dans l'Aïr. Mais cette différence reste au niveau de la prononciation de quelques lettres.

La langue Tamahek est une des rares en Afrique qui possède un alphabet propre : le Tifinagh, qui est encore en usage chez les Touaregs. Le Tifinagh est composé de caractères à formes géométriques simples. Des points, des traits, des cercles ou figures dérivées ou associées, le tout au nombre de 24 dont on distingue trois voyelles a, i et ou. Il s'écrit de droite à gauche ou de gauche à droite, de haut en bas ou de bas en haut. Le Tifinagh, aujourd'hui, est surtout employé pour tracer des inscriptions laconiques, souhait, avertissement, demande de rendez-vous, déclaration amoureuse ou marques de propriété d'un objet. Ces inscriptions peuvent être gravées ou peintes sur un rocher, sur une dalle ou sur des objets artisanaux. Mais elles peuvent aussi servir à la fonction de courts messages et s'écrit alors sur peau, parchemin ou sur du papier, comme l'atteste un grand nombre de lettres envoyées par les chefs ou notables touaregs entre eux.



Les Touareg portent traditionnellement une sorte de long vêtement souvent nommé "boubou" (en étoffe de coton nommé "bazin"), et un chèche appelé aussi taguelmoust (tagelmust en berbère), ou encore "turban".

Le chèche est une sorte de turban d'environ 4 à 5 mètres de long qui s'enroule sur la tête pour se protéger du soleil, du vent, de la pluie, du sable, du froid... Traditionnellement, l'homme ne quitte jamais son turban. Il peut être de différentes couleurs, telles que rouge, jaune, vert, mais deux couleurs ont une signification spéciale. Le blanc est porté pour montrer un signe de respect, un jour particulier. Le chèche indigo est fait à partir du lin, souvent avec un tissage complexe. Il est porté les jours de fête (et les jours de froid car il est plus chaud que le chèche en coton). Sa teinture tend à déteindre sur la peau, donnant au Targui le surnom d'homme bleu.



Le cérémonial du thé chez les Touaregs est une manière de montrer l'hospitalité, et un prétexte pour discuter avec le visiteur de passage. Il n'est pas très poli de refuser un thé ou de ne pas boire les trois thés. En effet les mêmes feuilles de thé vert sont utilisées pour confectionner trois services de la suite. Le premier thé est amer comme la vie, le second est fort comme l'amour et le dernier est doux comme la mort.

_________________
Partageons notre amour pour la culture maghrebine
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-maghrebine.clictopic.com
bédouine
*****
*****
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1461
Age : 56
Localisation : seine-et-marne
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: le chech   Jeu 21 Fév 2008 - 15:09

Savez-vous à partir de quel âge les hommes (ou jeunes hommes portent le chech ?
Revenir en haut Aller en bas
marzou
ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6960
Age : 52
Localisation : Nice
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: LES HOMMES BLEUS   Ven 22 Fév 2008 - 10:52

Aux alentours de 17, 18 ans.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
gazelle
MODOMAG
MODOMAG
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1073
Age : 46
Localisation : beaujolais
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: LES HOMMES BLEUS   Lun 24 Mar 2008 - 16:38

pour en savoir un peu plus sur les Touaregs, cet article de Edmont Bernus, que je trouve assez interessant:

Les Touaregs, traditions nomades et réalités du désert
Edmond Bernus Géographe, directeur de recherche émérite à l’Institut de recherche pour le développement (I.R.D. ex ORSTOM).Spécialiste du désert, du Sahara et des pasteurs nomades


"Les Touaregs ont suscité chez les premiers explorateurs des jugements positifs ou négatifs, mais jamais neutres. Ce sont des hommes de confiance qui ne renient jamais leur parole, dit Henri Duveyrier dans son ouvrage publié en 1864, Les Touaregs du Nord. Pour Félix Dubois, dans Tombouctou la mystérieuse, édité en 1897, ils ne sont au contraire que de lâches pillards qui n'attaquent que quand ils sont sûrs de leur supériorité. On ne peut aujourd'hui évoquer les Touaregs sans que s'interposent les stéréotypes d'« Hommes bleus », de « Chevaliers du désert » qui font apparaître des chameliers voilés sur fond de pics volcaniques ou de dunes ondulant à l'infini. Pour aller au-delà de cette image d'Épinal, nous avons demandé à Edmond Bernus de nous présenter cette société plurielle dont le modèle donné, le noble-guerrier, ne représente en réalité qu'une petite minorité de la population et qu'une partie du paysage, celui de l'Ahaggar ou du Ténéré. "

la suite sur le lien suivant:
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_touaregs_traditions_nomades_et_realites_du_desert.asp
Revenir en haut Aller en bas
le petit prince
*****
*****
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1411
Age : 49
Localisation : france
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: LES HOMMES BLEUS   Sam 14 Fév 2009 - 12:52

marzou a écrit:
Aux alentours de 17, 18 ans.

Je pensais que c'etait plus tot? cela a surement une signification de porter le cheche pour le garçon!! un signe que maintenant il est responsable?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES HOMMES BLEUS   

Revenir en haut Aller en bas
 

LES HOMMES BLEUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Schtroumpfs : 50 ans
» En courant sur la plaine.
» El secreto de los hombres azules (Le trésore des hommes bleus, 1961) Edmond Agabra
» Pourquoi les hommes reviennent ils ?
» Marilyn Monroe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CULTURE DU MAGHREB :: CULTURES & TRADITIONS :: LA VIE CULTURELLE-