LA CULTURE DU MAGHREB
<b>Bonjour cher visiteur !

Regarder c'est bien, partager c'est encore mieux !!
Alors n'hésitez pas à venir vous inscrire et dialoguer avec nous.</b>

LA CULTURE DU MAGHREB

Partageons notre amour pour la culture maghrebine
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Vous venez de vous inscrire, vous devez vous présenter dans la section  PRESENTATION.  Un administrateur vous ouvrira les portes au plus vite dès lors.

Partagez | 
 

 LES SABLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marzou
ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6960
Age : 52
Localisation : Nice
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: LES SABLES   Mar 11 Déc 2007 - 7:24

LES DIFFERENCES DE SABLES


La couleur et la forme du sable :

La plupart des sables sont constitués de cristaux de quartz dissociés du granit ou du grés, mais il existe aussi des sables calcaires, de gypse, et de grenat. Tous les sables ne se ressemblent pas.

On classifie les sables en trois grandes catégories de part leur forme :


  • NU (non usés)
  • RM (ronds mats)
  • RL (ronds lisses)

Les sables NU sont ceux que l’érosion n’a pas encore modifiés ou qui ont été préservés pour une raison quelconques. Les sables RM sont plus ou moins dépolis et sphériques.


Il y a aussi leur couleur. Lorsqu’il s’agit de classifier les sables selon leur aspect, Théodore Monod a dû faire appel à la palette suivante :


  • Ocre-rose, Blanc, légèrement rosé, Rose pâle, Jaune paille, Saumon, Rouge sombre, Ocre blanc, Beige rosé, Ocre roux, Beige, Ivoire, Roux, Gris bleuté, Blanc ocré, Ocre rosé, Cuivre roux, Fauve rosé, Blanc rosé, Lilas terreux, fauve mauve, Gris mauve, Fauve doré, Blanc un peu beige, Ocre rose clair, Moutarde, Mauve pâle, Ardoise, Beige rosé très pâle, beige ocre pâle, ocre beige, ocre rosé foncé, orangé, rose
    saumon, roux brique, roux terne, chocolat pâle, or roux, châtain gris, ardoise foncé, beige mauvacé, beige jaune, beige pâle, chatain chocolat, chocolat beige, chocolat roux, fauve brun, ...

Soit plus de soixante dénominations de teintes.



En fait la plupart des cristaux de quartz sont recouvert d’une patine, qui est en général de l’oxyde de fer et qui leur confère une teinte roussâtre. Celle-ci est plus ou moins foncée selon l’ancienneté du sable et sa durée d’exposition à l’air.

Bien évidemment comme tout principe il y a des exceptions, de vieux sables rouges peuvent avoir perdu leur vernis après un épisode de leur vie chaud et humide ; la végétation dense crée des acides humiques capables de dissoudre la patine du sable.

Lorsque les sables ne proviennent pas de l’abrasion d’anciennes dunes figées en grès par le vent, ces grains sont le résultat de l’altération de la roche par différents processus.

Dans les déserts continentaux, par exemple, qui connaissent régulièrement et saisonnièrement des températures négatives, les roches humides peuvent être fragmentées par le gel ; on appelle cette action la cryoclastie. Quant aux roches sèches elles peuvent être fracturées par les importantes variations de température ; c’est la thermoclastie. C’est par ces deux actions que les grains de quartz se dissocient des autres cristaux.


Le rôle de l’eau dans la création et la différenciation des sables :

L’eau est également un facteur important dans l’élaboration du sable et sa diversité.

L’eau pure ne dissout que les sels alcalins, c'est-à-dire les chlorures, les sulfates et les carbonates. Mais dès que l’eau est chargée en sels, ou en acide carbonique emprunté dans l’atmosphère, elle devient capable alors de dissoudre partiellement le calcaire et le gypse et de creuser dans les roches des cavités favorisant à terme leur effondrement et leur destruction.

L’eau à également la capacité de décomposer les pyrites et de produire ainsi du sulfate de fer.

Dans les déserts arides, de nombreuses roches et grains de sable sont recouverts d’un vernis produit par l’oxydation des sels de fer et de manganèse de l’eau.

L’eau est donc directement ou indirectement le principal facteur de la création des sables et leurs différences. Les déserts arides, ont pour ainsi dire toujours un passé humide, même si les traces sont enfouies sous une épaisseur de sédiments.

Si de nos jours, les pluies sont rares, elles peuvent être très violentes et avoir un effet spectaculaire sur les sols nus à la végétation quasi inexistante.

Quand le temps est à la pluie, les gens du désert savent que les oueds peuvent soudainement se transformer en torrents furieux.


Le rôle du vent dans la création et la différenciation des sables :

Le vent exerce une action érosive qui contribue à la fabrication du sable. Sous l’action du vent, les cristaux qu’il transporte heurtent les roches et les abrasent.

(à suivre....)





Mes Sources :

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarah
ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4203
Age : 45
Localisation : France / Algérie
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: LES SABLES   Jeu 20 Déc 2007 - 16:53

Merci Marzou j'étais vraiment loin de savoir tout ca sur le sable c'est passionnant

_________________

"le désert n'est pas silencieux , il parle aux gens qui l'écoutent"
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-maghrebine.clictopic.com
marzou
ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6960
Age : 52
Localisation : Nice
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: le travail du vent   Jeu 28 Fév 2008 - 14:53

Le rôle du vent dans la création et la différenciation des sables :

Le vent exerce une action érosive qui contribue à la fabrication du sable. Sous l’action du vent, les cristaux qu’il transporte heurtent les roches et les abrasent. On appelle ce phénomène « corrasion ».

Un morceau de granit qui s’érode libère des grains de quartz, du particuliers de feldspath et de mica. Le vent, lui, fait le tri avec un effet de vannage : il emporte les particules poussiéreuses à des milliers de kilomètres, chasse un peu plus loin le sable plus fin et accumule les sables plus grossiers.

Au vent et aux sables viennent s’ajouter autres éléments, tels que la végétation et les reliefs, les pluies et les cours des oueds.

Tout comme pour la couleur des sables, Théodore Monod s’est référé à ceux qui connaissent le mieux les dunes, les nomades, pour établir une liste des dénominations de formes de celles-ci. Ce vocabulaire est extrêmement riche, rendant compte d’une très grande diversité des formes et des situations.


Le mode de transport du sable dépend effectivement de la taille des cristaux, mais également de la force du vent et de ses turbulences.

Il est bon de savoir qu’en générale les « tempêtes de sable » sont de 50km./heure, ce qui est largement suffisant pour mouvoir les couches superficielles de sable, et qu’au pire des tempêtes, le maximum enregistré est de 70 km/heure.

Il est bon de savoir également que le vent de sable ne souffle pas de manière homogène. Il suit les chenaux, écrête les sommets et se décharge au contact du moindre obstacle.

Au sol, le sable commence à se déplacer dès que la vitesse du vent atteint les 40km/heure alors que les crêtes des dunes commencent à « fumer » dès que le souffle est de 25km/heure.

La taille des cristaux et leur déplacement :


* Les cristaux d’une taille supérieures 0.5mm, les plus gros cristaux «avancent » par roulage.
* Les cristaux ayant une taille comprise entre 0.1 et 0.5mm, sont soulevés par le vent et rebondissent et se percutent les uns les autres, se dépolissant mutuellement.
* Les particules inférieures à 0.1mm sont capables de s’élever plus haut, de former des nuages et de parcourir de grandes distances



C'est donc à l'aide du travail de l'eau et du vent, des reliefs et des matières géologiques que se forment et "avancent" les déserts.


(à suivre .... "LES DUNES"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES SABLES   

Revenir en haut Aller en bas
 

LES SABLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CULTURE DU MAGHREB :: CULTURES & TRADITIONS :: SCIENCES & NATURE-